Bulletin du 27 juin 2016, numéro 6

Le mot du président

LA FUTURE STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L'EAU

Bien que cela faisait partie de l'agenda gouvernemental depuis au moins 2013, ce n'est qu'au printemps dernier que s'est véritablement amorcé le processus d'élaboration de la nouvelle Stratégie de l'eau qui vise à actualiser la Politique nationale de l'eau adoptée en 2002. L'objectif visé par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) est de redéfinir les orientations et les objectifs qui encadreront jusqu'en 2030 la mise en œuvre de mesures visant à préserver et à améliorer l’état des ressources en eau particulièrement dans le contexte de la lutte contre les changements climatiques.

 

En mai dernier, l'adjoint parlementaire du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et député de Maskinongé, M. Marc H. Plante, a réalisé une première série de consultations ciblées sur les orientations, les objectifs ainsi que les actions envisagés dans la future Stratégie québécoise de l'eau. Dans le cadre de cette première vague de consultations, le MDDELCC a mentionné que la nouvelle Stratégie de l'eau prévoyait l’implication et la collaboration de tous les intervenants touchés par les enjeux associés à l’eau et que les organismes de bassins versants y occuperaient une place importante.

 

C'est dans ce contexte que  lors de la consultation des organismes des bassins versants qui s'est déroulée le 27 mai dernier dans le cadre du 18e Rendez-vous des OBV, AGIR Maskinongé a fait valoir aux représentants du Ministère que la nouvelle Stratégie de l'eau constituait une opportunité d'amender la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et visant à renforcer leur protection afin d'y intégrer l'existence légale des organismes de bassins versants.

 

Il est encourageant de constater que l'adjoint parlementaire du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques s'est montré ouvert à cette proposition. C'est à nous maintenant de poursuivre le travail afin que la reconnaissance légale des organismes de bassins versants dans chacune des quarante zones de gestion intégrée des ressources en eau du Québec fasse partie de la future Stratégie québécoise de l'eau.

Bernard Lacroix, président

Milieux naturels au nord du lac Maskinongé : mieux les connaître pour mieux les protéger

27 juin 2016

Au nord du lac Maskinongé s'étend une plaine encore largement boisée malgré les habitations et le camping qui l'occupent.  Tous les ans, ce relief plat est en partie envahi par les eaux lors de la crue printanière.  On y trouve de nombreuses zones humides, dont plusieurs méandres abandonnés de la rivière Mastigouche.

Protection de la tortue des bois le long de la rivière Mastigouche

27 juin 2016

Le 4 juin dernier a eu lieu une première rencontre pour le lancement du projet de protection de la tortue des bois à la salle municipale de Mandeville.  Une douzaine de Mandevillois se sont déplacés malgré le beau temps qui nous appelait à des activités extérieures, pour en apprendre davantage sur cette espèce vulnérable présente le long de la Mastigouche.

 

Projet en milieu agricole dans la bassin versant de la rivière du Bois-Blanc

Une première rencontre a eu lieu le 28 avril à Makinongé pour présenter aux agriculteurs et aux intervenants du projet les enjeux présents dans ce secteur, ainsi que le contenu du projet.  Quelques agriculteurs se sont déplacés, ce qui nous a permis d'établir un premier contact.  Nous souhaitons bien entendu augmenter le taux de participation à ce projet.

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now