DOSSIER : Le suivi de la qualité de l'eau

Dans le cadre de notre mandat d'organisme de bassin versant, une bonne connaissance de la qualité de l'eau de nos lacs et de nos cours d'eau est très importante.  Malheureusement, hors des projets particuliers, nous ne disposons pas de moyens financiers nécessaires pour réaliser ces analyses.  Par contre, nous participons à la collecte de données du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC), et nous utilisons les données disponibles via différents programmes gouvernementaux.

 

Le Réseau Rivières

 

Le Réseau Rivières est un réseau de suivi de la qualité de l'eau des principales rivières du Québec mis en place par le MDDELCC dans les années 1970.  Actuellement, la plupart de ces rivières sont échantillonnées une fois par mois par les organismes de bassins versants.  Les échantillons d'eau sont ensuite envoyés pour analyse au Centre d'Expertise en Analyse environnementale du Québec (CEAEQ). Ce sont principalement ces données que nous compilons pour connaître la qualité de l'eau de nos rivières.  

 

Les principaux paramètres mesurés sont ceux qui permettent de définir l'Indice de qualité bactériologique et physico-chimique (IQBP).  Cet indice est défini à partir des paramètres suivants :

- Phosphore total

- Coliformes fécaux

- Nitrates et nitrites

- Azote ammoniacal

- Chlorophylle a

- Matières en suspension

 

Dans notre bassin versant, ce réseau comprend quatre stations permanentes :

- Rivière Matambin au pont du chemin Lafrenière

- Rivière Mastigouche au rang Saint-Augustin

- Rivière Maskinongé au pont près du débarcadère public

- Rivière Maskinongé à Maskinongé, rang de la rivière Sud-Ouest.

Le Réseau de Suivi volontaire des Lacs (RSVL)

 

Le RSVL est un programme mis en place par le MDDELCC et qui permet aux associations de lacs de collecter des données sur le niveau d'eutrophisation de leur lac.  Les objectifs de ce programme sont les suivants :

 

- Acquérir des données afin d’établir le niveau trophique d’un grand nombre de lacs et suivre leur évolution dans le temps;

- Dépister les lacs montrant des signes d'eutrophisation et de dégradation;

- Éduquer, sensibiliser, soutenir et informer les associations de riverains et les autres participants;

- Dresser un tableau général de la situation des lacs de villégiature au Québec.

 

Ce sont les riverains volontaires qui échantillonnent l'eau et mesurent la transparence, pour un coût avoisinnant les 300 $ .  Le but étant de déterminer le niveau d'eutrophisation, les paramètres compilés sont les suivants :

- Phosphore total

- Chlorophylle a

- Transparence.

L'analyse du carbone organique dissous permet de déterminer le niveau de coloration de l'eau et de relativiser la transparence (une eau colorée aura une transparence diminuée, même si elle a un très faible taux en matières en suspension).

En plus de ces analyses, des outils de mesure du périphyton et d'évaluation de la qualité des rives sont fournis par le MDDELCC aux associations de lacs.

Les projets ponctuels

 

Au fil du temps, des données de qualité de l'eau ont été accumulées lors de différents projets, réalisés ou non par l'OBV.  Ainsi, le programme Prime-Vert en milieu agricole, le projet sur les eaux de ruissellement, le projet de caractérisation des frayères à maskinongés, sont autant de projets qui ont permis la collecte de données sur la qualité de l'eau.  Également chaque année, en contrepartie du service rendu au MDDELCC en prélevant le Réseau Rivières, l'OBV peut réaliser une ou deux stations supplémentaires durant l'été.  ces données sont ponctuelles et ne permettent pas de suivi, mais elles permettent néanmoins d'évaluer la qualité de l'eau dans des cours d'eau ou des lacs pour lesquels il n'existe aucune donnée.

Pour accéder aux résultats de la qualité de l'eau de notre bassin versant, cliquer ici

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now