Bulletin du 23 mars 2015, numéro 1

Le mot du président

AGIR MASKINONGÉ AU SERVICE DE LA QUALITÉ DE L’EAU DEPUIS 10 ANS

Fondée en novembre 2004, cela fait maintenant dix ans que l'Association pour la gestion intégrée de la rivière Maskinongé (AGIR MASKINONGÉ) œuvre afin de protéger et d’améliorer la qualité de l’eau.

 

En cette dixième année d’opération, nous innovons en publiant ce premier numéro d’un bulletin d’information électronique qui paraitra dorénavant quatre fois par année.

 

AGIR Maskinongé, c’est avant tout des personnes qui s’investissent dans la cause de l’eau. On les retrouve bien sûr au sein de notre conseil d’administration où des représentants des principales organisations concernées sur tout le territoire du bassin versant se sont associés à AGIR Maskinongé. Cet engagement c’est aussi celui de citoyennes et des citoyens de notre territoire qui nous permettent non seulement de raffiner nos connaissances pour poser un diagnostic de plus en plus précis sur ce qui compromet la qualité de l’eau mais également d’améliorer la pertinence et la faisabilité des actions collectives nécessaires pour réussir notre mission.

 

Comme vous pourrez le constater, notre Corporation poursuit son mandat avec rigueur et efficacité. Évidemment, l’accomplissement de notre mission exige de continuellement se surpasser. Mais la solidarité qui s’est développée au sein de notre Corporation fait en sorte que AGIR Maskinongé est plus que jamais  en mesure de mettre en œuvre les différentes actions  contenues dans notre Plan directeur de l’eau grâce au soutien de nos partenaires et de la population.

 

Je vous souhaite donc bonne lecture !

Bernard Lacroix, président

La Zone de gestion intégrée des ressources en eau de la rivière Maskinongé

23 mars 2015

Lors de sa fondation en 2004, la Zone de gestion intégrée des ressources en eau de la rivière Maskinongé (ZGIRE) correspondait au bassin versant de la rivière Maskinongé. Par la suite, deux territoires adjacents se sont ajoutés le long du fleuve : le bassin versant de la rivière du Bois-Blanc, ainsi que le bassin de drainage de plusieurs ruisseaux entre les municipalités de Maskinongé et Louiseville. Ces cours d’eau se jettent directement dans le fleuve Saint-Laurent.

Projet en milieu agricole

23 mars 2015

Dans le bassin versant de la rivière l'Ormière, un projet qui va se terminer en 2015 a déjà permis la plantation de 8 kilomètres de bandes riveraines arbustives et des travaux le long de l'Ormière. 

Plan d'aménagement multiressources dans le bassin versant de la rivière Blanche

23 mars 2015

Un nouveau projet démarre dans le bassin de la rivière Blanche. Dans le cadre de ce projet, des inventaires fauniques et floristiques vont être réalisés afin de fournir aux propriétaires de boisés des recommandations pour une exploitation de leur forêt qui maintienne les habitats fauniques. 

DOSSIER : Les bandes riveraines

15 mars 2015

La bande riveraine est essentielle pour la bonne santé des plans d'eau et des cours d'eau. La végétation située sur la rive ralentit et absorbe une partie de l'eau ruisselée, diminuant l'érosion et retenant les sédiments et certains polluants avant qu'ils n'aillent dégrader l'eau. L'ombrage apporté par les arbres et les arbustes diminue le développement excessif de plantes aquatiques ou d'algues filamenteuses. 
La présence de la végétation diminue l'impact des vagues sur la rive. Les racines des arbres et des arbustes stabilisent le sol. La berge est donc plus stable, moins sujette à l'érosion. 

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now