RENOUV'EAU

Le bulletin de l'Association de la gestion intégrée de la rivière Maskinongé

Numéro 16                    Volume 2                    Juillet 2020

Édito 

Jean-Claude Charpentier, président

Le Mois de l’eau s’est terminé à la fin du mois de juin et les circonstances particulières de cette année en ont fait un événement entièrement virtuel. Cependant, nous avons tout de même pu compter sur la participation de nos citoyens. L’actualité des dernières semaines nous a démontré l’importance pour les Québécois d’avoir accès à un plan d’eau.

 

Le déconfinement et les canicules successives ont précipité de nombreuses personnes sur le bord des lacs et des rivières, de manière désordonnée et parfois irrespectueuse. Ces événements se sont produits à Gaspé, à Rawdon, mais aussi dans beaucoup d’autres endroits y compris sur notre territoire où les problèmes ne sont pas apparus dans les médias.

Ils nous rappellent d’une part que nos lacs et nos rivières sont une richesse recherchée par la population. Nous devons donc, collectivement, travailler activement à la conserver pour les générations actuelles et futures. Mais ils nous indiquent également qu’un travail de sensibilisation et d’éducation reste à faire pour le respect de l’environnement des lacs et des rivières, de la faune, de la flore et de la qualité de l’eau, aussi bien sur les rives que dans l’eau. Les comportements observés : camping et feux de camp dans des zones sensibles, déchets abandonnés sur le bord de l’eau, nous montrent qu’il reste encore du chemin à parcourir pour que tous aient conscience de l’importance de ces milieux.

 

Je tiens à remercier tous ceux qui contribuent à protéger nos cours d’eau, nos milieux humides et nos lacs en participant activement à nos activités et je souhaite qu’à l’avenir ils soient de plus en plus nombreux.

Delphine Deléglise, directrice

Le mois de juin, proclamé Mois de l’eau depuis 2017, aura été marqué cette année par une sécheresse et des périodes de canicule sans précédent. Si les changements climatiques mettent à mal nos ressources en eau, les comportements humains s’avèrent également une source de dégradation importante. Lorsque les précipitations viennent à manquer et que la chaleur s’intensifie, au lieu de préserver cette ressource indispensable, nous la surconsommons pour arroser nos pelouses, nous la maltraitons en envahissant les rives des lacs et des rivières en y laissant nos déchets ou encore en naviguant à pleine vitesse dans des habitats sensibles. Pourtant, nous aimons nos lacs et nos rivières. Ils nous procurent un refuge en période de canicule ou quand nous voulons retrouver un peu de sérénité durant cette période troublée.

Le thème du concours Lentille d’eau de cette année célébrait l’attention que nous portons à ces milieux et à la faune qui les habitent. Les photographies reçues des candidats reflètent le soin apporté à les conserver et à les apprécier. Que ce soit un ruisseau, une rivière, un marais ou un lac, nous invitons la population, en regardant ces photographies, à se rappeler que ce sont des milieux fragiles, qui méritent tout notre respect et notre protection.

À la une

Les gagnants du concours photo ''Lentille d’eau'' dévoilés

 

Denise Baril (Prix du jury), Arianne Brousseau (Prix de la jeunesse) et Fanny Moreau (Prix du grand public) sont les heureuses gagnantes du concours photo Lentille d’eau de cette année. L’annonce a été faite le 30 juillet par AGIR Maskinongé via une vidéo dans laquelle Mme Delphine Deléglise et M. Jean-Claude Charpentier, respectivement, directrice générale et président d’AGIR Maskinongé présentent les trois meilleurs clichés.

Les photographies ont été sélectionnées pour leurs qualités artistiques et techniques et le respect du thème de cette année « L’eau, j’en prends soin ! ». Cette édition avait pour objectif de promouvoir les actions entreprises par les résidents du bassin versant de la rivière Maskinongé pour protéger les ressources en eau.

AGIR Maskinongé félicite les gagnants et remercie tous ceux et celles qui ont participé à cette édition du concours photo Lentille d’eau. « Nous espérons une plus grande participation pour l’an prochain et nous invitons particulièrement les candidats de cette année à soumettre de nouveau leur candidature », a conclu Mme Deléglise.

Cette année, le concours a pu bénéficier de la générosité des commanditaires locaux suivants : Familiprix de Saint-Gabriel, Association chasse et pêche de Mandeville, Centre Sportif et Culturel de Brandon, Jardins du Grand-Portage & Éditions Colloïdales, Parc des Chutes de Sainte-Ursule et Société d'Horticulture et d'Écologie de la Matawinie.

Delphine Deléglise

Directrice

« Les photos que nous avons reçues sont de grande qualité et reflètent la valeur accordée par les résidents de notre territoire aux ressources en eau et aux habitats aquatiques. »

À la découverte des trois clichés gagnants

 

Prix du jury : Coucher de soleil d’automne de Denise Baril

À la fin d'une randonnée, nous avons pu apercevoir ces superbes couleurs d'automne lors d'un coucher de soleil à Saint-Ursule. Cette photo est prise

au Parc des Chutes de Sainte-Ursule.

Prix de la jeunesse : Tortue des bois d’Arianne Brousseau

 

Sourire enchanteur de Glyptemys insculpta lors de son bain de soleil quotidien.

Prix du grand public : Magnifique ruisseau de Fanny Moreau

 

Adorez ce magnifique ruisseau situé à Saint-Alexis-des-Monts.

Coups de coeur

En action pour l’eau : nouveau slogan d’AGIR Maskinongé

 

Dans le cadre du Mois de l’eau 2020, AGIR Maskinongé a lancé une campagne de promotion de son nouveau slogan #enactionpourleau à travers les plateformes numériques.

Cette initiative vise à sensibiliser l’ensemble des citoyens du territoire à se prendre en photo ou à se filmer pendant qu’ils agissent pour la protection de l’eau. L’organisme entend ainsi promouvoir les gestes qui font avancer la cause de l’eau (une plantation, le ramassage de déchets, une économie d’eau, la protection d’un habitat, etc.).

La campagne #enactionpourleau souhaite également obtenir la collaboration de divers acteurs de l’eau notamment les municipalités, les associations de lacs, etc. « Cette campagne est l’occasion idéale pour nos partenaires et citoyens de mettre en valeur les gestes qu’ils posent et qui ont certainement un impact positif pour nos ressources en eau », a déclaré Mme Delphine Deléglise.

Pour en savoir plus sur cette campagne, visitez notre site internet www.agirmaskinonge.com

Avancées des travaux agricoles dans le bassin versant de la rivière du Bois-Blanc

 

Dans le cadre de son projet Réduction de la pollution diffuse et de l’érosion d’origine agricole dans la rivière du Bois-Blanc, AGIR Maskinongé a procédé à l’implantation d’un peu plus de 2 000 m de bandes riveraines arbustives ce printemps. Ces aménagements permettront de diminuer l’érosion des berges, de limiter les apports en fertilisants et en pesticides dans les cours d’eau, de rétablir des habitats fauniques et d’augmenter la biodiversité du milieu.

 

 

 

 

Le balisage de ces bandes riveraines a aussi été réalisé. En effet, la mise en place de ces pancartes indicatives permettra aux producteurs agricoles ou tout autre intervenant de repérer plus facilement les plantations. De cette manière, nous assurons la pérennité de ces aménagements et permettons aux bandes riveraines de remplir leurs rôles.

Des haies brise-vent en bande riveraine ont également été aménagé récemment sur de petites parcelles agricoles qui n’étaient plus cultivées. En plus de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’eau, ces plantations d’arbustes et d’arbres feront office de corridors fauniques autant pour la petite que pour la grande faune.

 

En résumé, depuis le début de ce projet agroenvironnemental, c’est un peu plus de 1 900 arbustes et 70 arbres qui ont été plantés dans le bassin versant de la rivière du Bois-Blanc chez sept (7) entreprises agricoles différentes. Et ce n’est qu’un début !

Ce projet est rendu possible grâce à une contribution financière du Programme Interactions communautaires, lié au Plan d’action Saint-Laurent 2011-2026 et mis en œuvre par les gouvernements du Canada et du Québec de même que par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) dans le cadre du volet 2 du Programme Prime-Vert.

SUIVEZ-NOUS

  • Page Facebook AGIR Maskinongé
  • Instagram
  • Icône sociale YouTube
  • Twitter page
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now